Béquille de porte

La béquille, ou poignée de porte




La béquille d’une porte est une poignée de forme plutôt allongée permettant d’ouvrir et fermer une porte.La béquille est la partie visible qui sert à manipuler le bec de cane d’une serrure.

bequille bronze alligator

Histoire

Avant l’invention du système actuel on utilisait un mécanisme légèrement différent : une clenche, barre de fer avec un pivot qui se bloquait dans un « U » métallique. Ce système se trouve d’ailleurs encore sur certaines anciennes portes.

Description

En position normale, le bec de cane, qui est relié à la béquille, est bloqué par la gâche et maintient ainsi la porte fermée. Lorsque l’on tourne la poignée, le bec de cane sort de la gâche et on peut ouvrir la porte. Lorsqu’on lâche la poignée, un ressort la ramène dans la position de fermeture. Cependant le pêne ne revient dans la gâche que si la porte est fermée.

Pour cette raison le pêne du bec de cane est biseauté, ce qui permet qu’il reprenne sa place automatiquement si la porte est poussée (ou claquée) sans tourner la poignée.

Certaines poignées de porte peuvent aussi se barrer.

Dans certaines régions de France, le mot clenche est également utilisé, en souvenir de l’ancien système de fermeture de porte (encore utilisé actuellement sur certaines vieilles portes).
Clenche :
c’est le terme employé dans certaines régions françaises pour définir une poignée. « clenche » est un mot qui vient du « francique » klinka, qui désignait un levier oscillant autour de l’axe du loquet d’une porte.
En Belgique, dans le « nord de la France » et au Canada, le mot clinche (ou cliche2) est fréquemment utilisé pour désigner une poignée de porte ou la poignée d’un dispositif de fermeture.

Référence : Wikipedia
Télécharger cette photo en taille optimale